- Paraît chaque dimanche à 8 heures tapantes, méridien de Paris -

dimanche 29 juin 2014

"C'est à cause de mes végétations" s'expliquait le vigile supposé veiller, surpris en train de ronfler





« La vigilance est le chemin du royaume immortel. 
La négligence celui qui conduit à la mort. »

Bouddha ("l'Eveillé")



Bonjour à toutes et tous!

Ce dimanche sera - déjà - le cinquième de notre série Magie et magiciens.


Après nous être intéressés à l’anglais witch - la sorcière - et avoir découvert la racine proto-indo-européenne qui se cachait derrière:

*weg-2être fort, être vif, animé”, 

poursuivons sur cette racine avec une série de mots dérivés, essentiellement français cette fois, dont vous me direz des nouvelles…


Go go go!

Une forme de notre racine *weg-2 au timbre o suffixée: *wog-eyo- a donné le latin vegeō, vegēre qui signifiait exciter, animer, ou encore, en tant que verbe intransitif: être vif, plein d’entrain, ardent

Même si à présent nous emploierions plus volontiers végéter en parlant de certains de nos frères humains fainéants ou glandeurs qui se contentent de vivre d’une façon assez passive (mais de suivre la coupe du monde, quand même, hein - comme quoi rien n’est ni tout noir, ni tout blanc), tous ces mots comme végétal, végéter, végétation nous arrivent de ce vegeō ardent, plein d'ardeur!

Car ne l’oublions pas, la végétation c’est littéralement ce qui pousse, qui croît, qui se développe, plein de vie.
Le monde végétal est la première manifestation de “vie animée” sur la planète…

Végétation


Pour en rester à ceux qui végètent, que nous qualifions parfois tendrement de légumes, l’anglais vegetable vient également de là, de vegeō, désignant les légumes, mais aussi, d’une façon plus générale, toutes les plantes.





Soit dit en passant, on a donc bien une seule et même racine, unique, derrière des mots comme witch, bivouac et végétation
Et ce n’est pas fini…


Car une autre forme suffixée de *weg-2, *weg-ē-, allait quant à elle se dériver dans le latin vigeō, vigēre (avec un i cette fois).
Qui signifiait “être en force, en vigueur, être bien vivant, en activité, épanoui, prospère, ou même estimé, honoré…” Enfin, ce genre de choses.

Vous voyez ce que je veux dire.
Et vous voyez probablement je veux en venir…

Eh oui: nos français vigueur, vigoureux, ou revigorer en dérivent!

Ravigoter?
OUI! On suppose qu’il s’agit là d’une altération de notre ancien ravigorer (redonner vigueur), remplacé par (ou dérivé en) notre actuel revigorer.


Mais bon, c’est pas fini, on n’a pas encore épuisé le sujet.

Car notre bonne *weg-2, par l’intermédiaire d’une forme suffixée *weg-(e)li-, figure à nouveau à la source d’un autre mot latin: … vĭgĭl!
Ben oui, vĭgĭl: vigilant, qui veille, qui ne dort pas.

Et forcément, du latin vĭgĭl nous avons tiré…
vigile, vigilant, vigilance…

Admirez comme nous retrouvons ici les sens déjà évoqués de veille, ou d’attente, propres aux dérivés anglais de *weg-2 que sont watch et wait… (relisez éventuellement l’article précédent!)

Tout en vous disant qu’on y retrouve tout autant le sens de “être vif, animé”…

- Comment ça??
- Mais oui, être vigilant, n’est-ce pas aussi ... être sur le qui-vive!?


Office du vigile


Les vigiles désignent également l’office catholique destiné à sanctifier le temps de la nuit ; initialement il était chanté à la fin de la nuit, et sans Rottweiler.


Office des vigiles


Mais de vĭgĭl, et plus précisément du substantif vigiliaveille, insomnie ; garde de nuit ») qui en est issu, nous avons encore hérité de …

Veille!

Un mot simple et pourtant très riche, qui reprend l’idée de ne pas dormir, de garder, de surveiller
Dans son sillage, nous avons aussi tous ces dérivés: réveil, réveillé, ou surveiller, surveillant, surveillance...


Le célébrissime radio-réveil dans "A Groundhog day",
("Un jour sans fin"),  extraordinaire film de Harold Ramis,
avec Bill Murray que j'adore, 1993

Et - évidemment - I Got You Babe, par
Sony & Cher, ici dans un clip très décontracté
où les Stones themselves s'en donnent à coeur joie...
(peut-être un peu stones d'ailleurs)

(Comment ça, le rapport avec A Groundhod day?? 
Mais alors vous DEVEZ voir ce film!)



Vraiment un très très très chouette film...


Mais revenons-en à vĭgĭl. A qui nous devons aussi...

Vedette!

Oui, vedette serait lui aussi un lointain descendant de *weg-2!
Serait, car deux étymologies sont en lice:

  • Selon la première, le français vedette, désignant à l’origine une sentinelle à cheval, placée en avant-poste - on est fin du XVIIème - provient du florentin vedettatour de garde” qui dériverait probablement de vedere: voir, donc du latin videre, de même sens.
  • Mais selon la seconde, pour laquelle je pencherais plus volontiers, notre vedette est une altération de l’italien méridional veletta, qui lui serait probablement basé sur l’espagnol velar: veiller.


Bon, comm’ d’hab, vous choisissez!


Ford Vedette berline


Allez, encore une petite famille de mots dérivés de *weg-2:

C’est toujours ici une forme suffixée de *weg-2 qui en est à l’origine: *weg-slo-.

Devinez-vous le mot latin qui allait en découler?
Honnêtement ce n’est pas si facile…

Ce mot latin, le voici:

Vēlōx: prompt, rapide, véloce évidemment, “animé

Alors, OUI, l’étymologie classique nous fait associer vēlōx à volō, “je vole”.

Ouuuuuuais

Mais bon, pour moi et surtout pour de très nombreux linguistes spécialisés en proto-indo-européen, ça ne fait pas de doute, le latin vēlōx vient bien de *weg-2.

De vēlōx, hormis véloce, nous avons hérité de vélocité, et vélocipède, dont vélo est l’apocope.

Le composé vélocipède (vēlōx et -pède, de pes le pied) date de 1804, et se comprendrait comme: « aux pieds rapides ».
Au départ, le vélo ne possédait pas de pédales; on se déplaçait par la pression des pieds sur le sol.


Draisine, vélocipède des années 1820


Le vélocifère ("qui transporte rapidement") était lui une ancienne voiture publique légère et rapide, attelée à des chevaux.

Quant au vélociraptor, "le voleur rapide", avant de manger de l'humain dans le Jurassik Park de Michael Crichton, 1990, il vivait à la fin du Crétacé, entre 80 et 70 millions d'années avant notre ère.


Squelette de vélociraptor



Pas mal non, pour une si petite, si gentille racine, de nous avoir ainsi donné witch, wait, watch, bivouac, guetter, mais aussi végétal, vigueur, veiller, vedette, vélo, et j’en passe!


Ah! Et en plus, j’allais oublier!

Au cas où vous imagineriez que seul le latin a permis à notre *weg-2 toute minouche de subsister jusqu’à nous, sachez quand même que nous la retrouvons dans…

  • l’allemand Wecker: le réveil (entendez l’alarme)
  • le vieux norois vaka: regarder, surveiller, être/resté éveillé
  • le danois vågne: se réveiller

ou encore, soyons fou,

  • le sanscrit वाज, vājavigueur »)




À toutes et tous, je vous souhaite un excellent dimanche, et une TRÈS bonne semaine!

À dimanche prochain!



Frédéric

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...