- Paraît chaque dimanche à 8 heures tapantes, méridien de Paris -

dimanche 18 janvier 2015

talk talk talk - Qui c'est? - C'est Guillaume! - Guillaume qui? - Guillaume Tell!






(...) I talked more quickly -- more loudly; but the noise increased.  I stood up and argued about silly things, in a high voice and with violent hand movements.  But the noise kept increasing. (...)

Edgar Allan Poe

Un très court extrait de sa nouvelle
The Tell-Tale Heart ("Le coeur révélateur"), 
publiée en janvier 1843


(...) Je causai plus vite, - avec plus de véhémence ; mais le bruit croissait incessamment. - Je me levai, et je disputai sur des niaiseries, dans un diapason très élevé et avec une violente gesticulation ; mais le bruit montait, montait toujours. (...)

Traduction de Baudelaire, forcément






Bonjour à toutes et tous!


En ce dimanche, la suite de notre article d’il y a quinze jours sur le mot langue: Zorro, Dingo et Fredo vous souhaitent une très bonne année!


Car il est vrai - comme certains de mes fidèles lecteurs me l’ont si judicieusement fait remarquer - que nous trouvons d’autres mots pour “langue”, notamment dans les langues germaniques, et qui ne sont pourtant pas des cognats de notre français “langue”.

Pensons par exemple au néerlandais taal - langue, ou même à l’allemand Erzählen, le récit.

"Ceci est le sol flamand"
Manif du Taal Aktie Komitee, mouvement flamingant ni
d'extrême droite, ni à l'esprit étriqué, ni violent, ni ridicule
(et qui n'est pas pour l'amnistie des anciens collaborateurs
nazis non plus)

La Terre vue depuis la sonde Cassini



Ces mots proviendraient-ils d’une autre racine proto-indo-européenne??

(A tout hasard, hein)


Eh bien, la réponse est OUI.


Derrière ces deux mots, la racine proto-indo-européenne …

*del-2

Et cette racine
- et c’est ça qui en fait tout le charme -
signifiait tant raconter que … compter!


- Maisje??
- J'explique.

"J'm'énerve pas, j'explique!"
Raoul Wolfoni (Bernard Blier), dans Les Tontons flingueurs

C’est à partir d’une forme au timbre o: *dol-, que *del-2 s’est imposée dans le groupe germanique.

Ainsi, le taal néerlandais, l’allemand Erzählen, ou l’anglais tale (conte, histoire, récit) en descendent, via le germanique *talo-.

The Tale of Sir Robin (Monty Python and the Holy Grail)


Oh, *del-2 / *dol- nous a aussi légué l’anglais tell - dire, raconter, via le germanique *taljan.

Guillaume Tell, ici avec son fils en vie


Ou encore l’anglais talk! (pour faire simple: parler)




- Bon, et alors, quoi? Tu vas nous expliquer, oui ou non, cette histoire de compter / raconter??
- Oui oui, on y arrive!

En fait, tout tient, en quelques mots, à l’idée d’énumération!

Raconter une histoire, c’est énumérer une série de choses, d’événements, de situations, dans un ordre particulier.

Je vous l'accorde, nous n’entrevoyons que difficilement des liens étroits entre les notions de compter et de raconter.

Et pourtant…

Pensons au français réciter, qui reprend bien cette notion d’énumération, parfois fastidieuse… (ne récitons-nous pas les tables de multiplication?)



Alors que son déverbal récit nous évoque immanquablement une belle et longue histoire

Tudieu, CA c'est du récit!


Les dérivés modernes de *del-2, essentiellement - voire uniquement? - germaniques, nous rappellent clairement le double sens original de la racine, vous allez vous en rendre compte...

En allemand, alors que le verbe erzälen correspondrait à relater, son cousin zählen se traduirait plutôt par … compter, Zahl étant le nombre!

nombres allemands


En vieux norois, nous avions tal: liste, énumération, conversation.

A tal correspondaient tant le verbe tala(ð): parler, dire, discuter, converser, que son pendant telja/talða: dire, déclarer, raconter, mais aussi estimer, ou ... compter!

C'est pas difficile, en islandais moderne, tala désigne le récit, la conversation, mais aussi ... le nombre!


Immeuble islandais morderne
(le Perlan, à Reykjavík - source)

Quant au verbe telja (c'est toujours de l'islandais), il signifie dire, déclarer, raconter, narrer


Le danois tale désigne le discours? Le danois tal désigne le nombre!

Des Danois en nombre



Sachez enfin que le vieil anglais getæl, de la même famille que tell ou tale, signifiait estimation, nombre!


Amusant, non?


Ah, si seulement nous avions la même chose en français! [gros soupir]

(source)


Mais… NOUS L’AVONS!

SOUS NOS YEUX en plus!

Ne vous êtes-vous jamais interrogés sur cette étrange similarité phonétique entre conte et compte? Entre compter et conter?


Eh bien, nous tenterons d'élucider l'énigme... dimanche prochain!



D'ici là, je vous souhaite, à toutes et tous,
un excellent dimanche,
une super bonne semaine,

et vous invite à la suite, dimanche prochain!



Frédéric


Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...