- Paraît chaque dimanche à 8 heures tapantes, méridien de Paris -

dimanche 16 septembre 2018

από το χθες στο σήμερα






από το χθες στο σήμερα”, apó to khthes sto símera,

“de hier à aujourd'hui” , en grec (moderne)


Athènes: alors et maintenant...
(source)


























Bonjour à toutes et tous !


En ce dimanche de septembre, nous sommes encore là, à nous intéresser à la descendance de la forme indo-européenne

*gʰ-di-es-“hier.


Forme, plutôt que racine...

Car, rendez-vous compte, il s'agit
(vraisemblablement ; tout le monde n'est pas d'accord là-dessus)
d'une forme composée d'une racine, mais aussi précédée d'un pronom, et terminée par la désinence du génitif singulier. 

On a affaire ici, non plus à une simple racine servant à composer un thème, mais bien à un thème, décliné. 

En l'occurrence, à un adverbe à part entière, pouvant se comprendre comme “en ce jour-là”.


On se souvient ?


pronom *gʰ- plus racine indo-européenne *di-“jour” ⇒ indo-européen *gʰ-di- 

*gʰ-di- 

décliné au génitif singulier
*gʰ-di-es-, litt. “en ce jour-là”, d'où “hier


Je me permettrais bien, tiens, de vous renvoyer à
Watson, c'est un cribe. - Un crible, Holmes? - Don, un cribe! - Ah, un crime! Votre rhume ne s'arrange guère, mon cher Holmes,
où nous nous étions amusés
(euh ... je m'avance peut-être...)
je m'étais amusé 
















sur la notion de racine et de thème dans le cadre de la morphologie indo-européenne.

Je vous résume tout ça ci-dessous, tout en vous encourageant malgré tout à aller lire l'original
- suffit de cliquer ici, hein, -,
où j'en disais plus, et vous présentais même un exemple...

Mais voilà:


L’indo-européen tel qu’on le reconstruit est une langue flexionnelle: pour y établir des relations grammaticales entre les mots, on les modifie.

En l’occurrence, par des terminaisons spécifiques: des désinences, qui permettront des flexions: des déclinaisons de substantifs ou de verbes.

Les racines proto-indo-européennes, sur lesquelles se créeront des mots, sont des unités lexicales (des morphèmes). 

En proto-indo-européen, pour faire un mot, il fallait une racine suivie d’un… suffixe.

Cet ensemble racine + suffixe, c’est le thème. 
Stem en anglais. 
Et un thème plus une terminaison (une désinence) est un mot.

racine + suffixe = thème
thème + terminaison = mot


En un mot
- et c'est bien le cas de le dire -,
mais qu'est-ce que je suis drôle !














on a affaire ici à un mot. Un vrai.

Ben oui, relisez donc 
Hier encore, j'avais vingt ans, je caressais le temps - Charles Aznavour.


C'est également dans cet article que nous avions passé en revue les dérivés romans de *gʰ-di-es-“hier”.

Hier encore, j'avais vingt ans, je caressais le temps - Charles Aznavour

Puis, allégrement, nous passâmes à ses dérivés germaniques
Épenthèseuh, épenthèseuh, est-ce que j'ai une gueule d'épenthèseuh?

avant de nous arrêter sur ses quelques dérivés ...celtiques.
Roedd hi’n bwrw eira yng Nghaerdydd ddoe




Lors de nos périples spatio-temporels, nous avons vu que le latin hesternus, “d’hier, de la veille et les formes germaniques issues de *gʰ-di-es-, comme gestern, gisteren, ou yesterday... provenaient plus précisément de *gʰ-di-es-tro- / *gʰ-di-es-ro-.


Oui, non ?


pronom *gʰ- et racine indo-européenne *di-“jour” ⇒ indo-européen *gʰ-di- 

décliné au génitif singulier *gʰ-di-es-, litt. “en ce jour-là”, d'où “hier

forme *gʰ-di-es-tro- ou *gʰ-di-es-ro-

latin hesternus“d’hier, de la veille” et proto-germanique *gestra-, “le jour d'avant, “le jour d'après


proto-germanique *gestra-
dérivés germaniques dont le vieil anglais geostran-dæg, gistran-dæg (...),

moyen anglais et anglais yesterday, “hier


Ouais !

Nous avons vu encore que le latin herī, et à sa suite notre français hier, provenaient quant à eux du locatif singulier de *gʰ-di-es-, *gʰ-di-es-i-.


Allez, on remet ça:


pronom *gʰ- et racine indo-européenne *di-“jour” ⇒ indo-européen *gʰ-di- 

décliné au génitif singulier *gʰ-di-es-, litt. “en ce jour-là”, d'où “hier

forme déclinée au locatif *gʰ-di-es-i-

proto-italique *χes-i-, “hier
latin archaique *hesī, “hier

rhotacisme

latin herī, “hier

ancien français ier / er

réfection

hier



Et même chose pour ses dérivés celtiques, descendant cette fois de gʰ-di-es-i- par le proto-celtique *gdesi-, comme le vieil irlandais in-dé, le gaélique écossais an-dè, le gallois ddoe, le breton dec'h ou encore le cornique (de répétition) de.
- "I didn't expect a kind of Spanish Inquisition!NO-body expects the Spanish Inquisition!"
Le comique de répétition, par Monty Python. Oh, déjà rien que pour la tronche déjantée de Michael Palin...



 - Oui, bof, m'enfin, maisje ? (biffez les mentions inutiles)

Allez, on s'accroche.


pronom *gʰ- et racine indo-européenne *di-“jour” ⇒ indo-européen *gʰ-di- 

décliné au génitif singulier *gʰ-di-es-, litt. “en ce jour-là”, d'où “hier

forme déclinée au locatif *gʰ-di-es-i-

proto-italique *χes-i- et proto-celtique *gdesi-, “hier


Oui ???





, maintenant, je vous propose de parcourir les derniers dérivés que l'on attribue à cet indo-européen *gʰ-di-es-“hier.




Pffff
Eh oui, c'est comme ça, nous arrivons à la fin de notre parcours en compagnie de *gʰ-di-es-.


Allez, courage, partons découvrir ces derniers dérivés...




TOUS (TOUS) proviennent,
à l'instar de notre hier et du celtique *gdesi-,
du locatif de *gʰ-di-es-,*gʰ-di-es-i-.



En un mot commençant par le grec ancien.

Car, issu du proto-héllénique *kʰtʰés-, nous pouvons
- ou même pourrions, Beekes émettant ici un de ses fameux peut-être (perhaps) qui doit nous mettre en garde -
retrouver l'adverbe éléen 
- l'éléen ? L'un des dialectes grecs occidentaux, avec le dorien, le phocidien... -
χθές, khthés“hier”, à qui le grec
- mais moderne cette fois -
devra χθες, chthes, “hier”.




L'albanais ne sera pas en reste.




Par le proto-... 
- le proto-quoi, à votre avis? Allez, ça commence par alb et ça se termine par anais - OUIIIII, par le proto-albanais *de-, 
*gʰ-di-es-(i-) nous a légué l'adverbe albanais dje“hier, le jour précédent”.

hier, en Albanie
Enfin... euh... non, aujourd'hui (2015)
(source)


Enfin, enfin [soupir], nous terminerons en beauté, 


avec les dérivés indo-iraniens de notre décidément bien prolifique *gʰ-di-es-.


Au nombre desquels (je parle des dérivés indo-iraniens) nous compterons...

... via le proto-indo-iranien (non-attesté, ne demandez pas la lune, non plus) *ĵʰyás-,
  • le baloutchi zī, zīk, “hier
- le baloutchi se parlant communément - ah, comme les choses sont bien faites - au baloutchistan -,
Oh non, là je suis déçu. Pleaaaase, évitez donc ces lamentables, ces navrants quand on touche le baloutchi, le baloutchistan. Hein? 

(source)


  • l'ossète (oui, parlé en Ossétie, au nord du Caucase) znon/œzinœ“hier” ,

et enfin
  • l'adverbe sanskrit (védique, si vraiment ça vous travaille. Puristes, va) ह्यस्, hyás“hier.




Non mais, sérieusement, vous réalisez ?


  • Notre français hier
  • le - oh oui oh oui - moyen gallois doe, ddoe, 
  • l'anglais yesterday, 
  • l'albanais dje,
  • le baloutchi zī, zīk, 
  • le grec ancien χθές, khthés, 
  • l'ossète znon/œzinœ,
  • le sanskrit ह्यस्, hyás, 
tous, TOUS sont cousins, TOUS proviennent d'une même source.

Et on ose parler de frontières, et d'étrangers... 
Décidément, les mots ont encore beaucoup à nous apprendre...

MERCI QUI ?

Mais oui, l'indo-européen, évidemment.


(source)



P'tite récap', et on se quitte.



pronom *gʰ- et racine indo-européenne *di-“jour” ⇒ indo-européen *gʰ-di- 

décliné au génitif singulier *gʰ-di-es-, litt. “en ce jour-là”, d'où “hier


locatif singulier *gʰ-di-es-i-

----

*gʰ-di-es-i-

proto-héllénique *kʰtʰés-, “hier
ancien grec (éléen) χθές, khthés“hier
grec χθες, chthes, “hier

----

*gʰ-di-es-i-

proto-albanais *de-, “hier
albanais dje“hier, le jour précédent

----
*gʰ-di-es-i-

proto-indo-iranien *ĵʰyás-
(notamment) sanskrit ह्यस्, hyás“hier



Je vous souhaite, à toutes et tous, un beau dimanche, une belle semaine...

À dimanche prochain !




Frédéric



PS: dans ces articles, les passages de texte en bleu, vous l'aurez compris, traitent d'éléments de linguistique.


******************************************
Attention,
ne vous laissez pas abuser par son nom:
on peut lire le dimanche indo-européen
CHAQUE JOUR de la semaine.
(Mais de toute façon,
avec le dimanche indo-européen,
c’est TOUS LES JOURS dimanche…).
******************************************

Et pour nous quitter, 

Du Bowie !

Life on Mars

Pour moi, c'était hier.



******************************************
Vous voulez être sûrs (sûrs, mais vraiment sûrs) de lire chaque article du dimanche indo-européen dès sa parution ? Hein, Hein ? Vous pouvez par exemple...
******************************************

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...