- Paraît chaque dimanche à 8 heures tapantes, méridien de Paris -

dimanche 9 décembre 2012

Home, sweet home


article précédent: histoire de famille




"Anybody home? Huh? Think, McFly. Think!"
Biff Tannen, in Back to the Future, George Zemeckis, 1985





Bonjour à toutes et tous!

"Les mots basiques": on continue!


Dimanche dernier, nous avions vu qu'étymologiquement, en partant du français "famille", le concept de famille s'étend (ou se réduit!) à ceux avec qui vous vivez sous le même toit, et donc, en d'autres termes, à la maisonnée, puisque le terme français "famille" provient du latin familia, qui désignait l'ensemble des habitants de la maison.

Mais il faut bien l'avouer, nous n'avions pas retrouvé de racine proto-indo-européenne réellement à la base du français "famille".

Mais bon, il n'y a pas que le français, dans les langues indo-européennes…


Et il existait une autre racine proto-indo-européenne qui véhiculait des notions comme "s'établir, demeurer, résider, loger, être à la maison" et qui pourrait peut-être bien faire l'affaire…

*tkei-

Soyons clair, sous sa forme de base, *tkei- ne devrait pas vous dire grand-chose…

Mais quand je vous dirai qu'il existait une forme suffixée en *-mo de la racine, au degré o: *(t)koi-mo, vous allez peut-être voir où je veux en venir…

Oui, non?

*(t)koi-mo s'est dérivé dans le proto-germanique *kham-, *khaim-, d'où le vieil anglais a tiré hām, devenu en anglais moderne… Home!

Home, en anglais, n'est pas à proprement parler la maison en tant que bâtiment, mais plutôt en tant que foyer, son "chez soi", là où on est bien

Chacun conçoit "Home" à sa façon

le Home Sweet Home d'un informaticien


Mais *(t)koi-mo nous a légué également quelques mots français…
Hanter par exemple, qui provient du germanique *haimatjan: aller à la maison, amener à la maison.
ou encore hangar (déjà traité dans jardins, courtisans, choeurs et ortolans), ou hameau.

Hameau est devenu Hamlet en anglais.

Connaissez-vous ces petits bijoux d'humour britannique que sont les pubs pour les cigares Hamlet des années 60, 70 et plus?
Pubs dans lesquelles il arrivait toujours quelque chose de particulièrement désagréable au héros, qui retrouvait finalement un peu de sérénité en fumant son cigarillo Hamlet, avec toujours en toile de fond cette même version jazz piano/contrebasse de l'Air sur la corde de sol de Bach, et toujours le même motto: "Happiness is a cigar called Hamlet. Hamlet, the mild cigar")...

Cherchez sur Youtube Hamlet cigar ads, il y en a de fantastiques!




Allez, encore une:




Le chef de la maison, en vieux haut-allemand, c'était Heimerich.
C'est de lui que nous vient le prénom Henry!

Henry Fonda, 1905 - 1982


En ancien grec, *tkei-, toujours par sa forme *(t)koi-mo, a donné κώμη (kōmē, "peuplement, hameau").
En sanskrit, kseti peut se traduire par "il demeure, il loge"

- Eh Coco, t'es gentil hein, mais moi je ne vois toujours pas de trace de "famille" dans cette racine *(t)ruc-muche
 - Bonjour! On y arrive...

Et puis, *(t)koi-mo, en passant par le vieux slavon oriental сѣмиɪа ("famille, maisonnée, ménage, les serviteurs de la maison …) a créé le russe семья ("simia"): la famille! Eh oui!

La dernière famille impériale russe


En lithuanien, on retrouve encore šeima pour famille.
En letton, sàimе c'est toujours la famille, la maisonnée.
En vieux prussien, nous avons encore seimīns: le peuplement.
En arménien, shen signifie enfin "habité".

N'oublions pas non plus le néerlandais heem, l'allemand Heim, l'islandais heima, le suédois hem, désignant ou foyer, ou maison, ou son "chez soi".




Bon dimanche, bonne semaine à toutes et tous, et à dimanche prochain!



Frédéric

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...