- Paraît chaque dimanche à 8 heures tapantes, méridien de Paris -

dimanche 29 octobre 2017

Ef yw Gwneuthurwr holl greadigaethau’r ffurfafen a phlaned Daear.




Ef yw Gwneuthurwr holl greadigaethau’r ffurfafen a phlaned Daear.

(gallois pour “Il est le Créateur du ciel et de la Terre”


Giusto de Menabuoi, Création du monde,
XIVème siècle
(source)



















Bonjour à toutes et tous!


Ces derniers dimanches, nous nous sommes permis de faire un beau tour des dérivés français et germaniques de la délicieuse racine indo-européenne 
*werǵ-, “faire”


C'est ainsi que nous avons épinglé à l'actif de *werǵ-, “faire”...

  • organe, organigramme, organiser, orgue
d'une fille un peu stupide, on ne dit plus qu'elle est gentille, on dit qu'elle est organisée. 
  • allergie, argon, chirurgie, énergie, ergonomie,  ergothérapie, léthargie, liturgie, métallurgie, synergie
l'ergothérapeute était allergique à toute liturgie.
  • démiurge, dramaturge, exergue, orgie, thaumaturge
Viiite, sors des WC, ça uuuuurge !!!!
et enfin...
  • boulevard, bulwark, work.
"Travaux sur la Grande Ceinture et le boulevard Groeninckx-De May"



Aujourd'hui, nous allons entamer un dernier round, un tour d'honneur...

le tour d'honneur du Grand Prix d'Angleterre 1991, où
Mansell ramena aux stands Senna juché sur sa Williams-Renault
(source)


Un tour d'honneur, disais-je, en passant par quelques-uns des dérivés de notre *werǵ-, “faire” qui permettent de réaliser à quel point elle est présente ailleurs, dans d'autres groupes linguistiques indo-européens, parfois nettement plus exotiques


il n'y a pas que les langues helléniques, romanes et germaniques, sur
un arbre linguistique indo-européen


Et qui nous font tellement rêver... Je parle en tout cas pour moi.

à Urâmân (Iran), on parlait jadis l'avestique...


C'est d'ailleurs par la présence même de ses dérivés un peu partout dans le domaine indo-européen que l'on peut qualifier l'adorable *werǵ- d'indo-européenne.


Commençons donc  - et ce sera le thème de ce dimanche - par un groupe linguistique qui n'est pas - ni géographiquement, ni linguistiquement - très éloigné de nos groupes romans et germaniques...


Oui, commençons par le groupe des langues ... celtiques !

(source)


rarissime photographie de Celtes (on pense qu'ils craignaient d'être pris en
photo ; pour eux, les photographier équivalait à leur voler leur âme)

Nous y trouvons le celtique commun, ou proto-celtique (non attesté, par définition, car reconstruit) *wreg-o-, “faire, fabriquer”.


les langues celtiques, à partir du celtique commun
(source)



*wreg-o-, et pas *werg-o- ... Mmmh ?


Oui, vous avez sous les yeux une belle métathèse, une inversion de phonèmes tout ce qu'il y a de classique.
Mais ici, le phénomène est un rien plus complexe, car on soupçonne un cas de ... schwebeablaut.



































 Ce n'est déjà pas très agréable à regarder 
- personne n'oublie sa première schwebeablaut -, 
mais ce n'est pas non plus sans danger. La contagion est possible.
Une schwebeablaut
- “ablaut (donc alternance vocalique) flottante -
est une métathèse, certes, mais déjà présente dans la racine indo-européenne, où la voyelle-pivot et la consonne voisine permutent l'une avec l'autre. 
Le résultat est qu'alors - horreur, malheur - deux degrés pleins de la même racine peuvent en théorie cohabiter. Ce phénomène ne se serait appliqué, heureusement, qu'à certaines racines...

Ici donc, à côté de notre *werǵ- bien aimée, aurait aussi existé la forme *wreǵ-.

Comprenez donc que pour le cas qui nous occupe, la métathèse ne se serait pas réalisée en proto-celtique, mais bien avant, en (proto-)indo-européen.



Le celtique *wreg-o- se serait simplement construit sur la forme variante *wreǵ- de notre pourtant si simple et si jolie *werǵ-.
Je sais, ce n'est pas facile à entendre. Mais soyez forts, et essayez de réagir en adultes.

De l'étymon celtique *wreg-o- dériveront,
  • par le moyen breton groa, gra, le breton gra, “acte, action, affaire, transaction...”, ou 
  • le cornique gwra, de sens similaire.

Mais en dérive aussi le...
- OUI, je sais que vous l'attendez toutes et tous, avec impatience, 
je le gardais pour la fin -
... moyen gallois ...














... gwneuthur (toujours “faire, fabriquer”).

D'où le gallois gwneuthurwr, désignant le faiseur: le créateur, le fabriquant, que vous aurez reconnu dans le titre de ce dimanche.


Enfin, on soupçonne (tout le monde n'est pas d'accord) également le premier terme du composé gaulois vergo-bretos d'en être le descendant.

C'est Jules César qui nous a transmis le mot, dans ses Commentaires sur la Guerre des Gaules, mais sous la forme vergobretus, évidemment.

(source)


Le vergobretos, qu'on nomme à présent vergobret, était un magistrat chez les Gaulois, ou du moins chez les Éduens.

le territoir des Éduens
(source)


Si la plupart des cités gauloises étaient gouvernées par un roi, certaines l'étaient par ce fameux vergobret.

Vergobretos, 
Vergo (“action, activité”) et bretos, “jugement”, 
aurait ainsi désigné littéralement le juge des activités, des travaux (de la collectivité): le juge suprême.

Cette magistrature, même si dictatoriale, qui réunissait la direction civile et militaire de la cité gauloise, ne durait qu'un an !

César la définit comme étant l'exercice d'une regia potestas, “pouvoir royal”, dont l'accès était électif et sous le contrôle des prêtres (les sacerdotes ou, plus exactement, les druides), ce qui rappelle étrangement le principe de l'élection royale ... irlandaise.

(source)
Ce qui tombe particulièrement bien, car bretos est un cognat de l'ancien irlandais brith, qui donnera l'irlandais breth, “jugement, sentence, décision”
(Grand merci à Alain Rey, à L'Encyclopaedia Universalis, et à Laurent Lamoine, in “Le pouvoir local en Gaule romaine”.)

Sachez encore que ce bon Gilles Ménage,

Angers le 15 août 1613 - Paris le 23 juillet 1692, 
dans son Dictionnaire Etymologique de la Langue Françoise, nous précise, à l'entrée
VERG ou VIERG”,
qu'...
“On appelle ainfi à Autun le Magiftrat de la ville. Peut-être de l'ancien mot Gaulois Vergobretus.

Oui, il avait tapé jufte.



Et voilà pour les langues celtiques.

Ah oui! J'oubliais:

Vous aurez finement déduit que si le gaulois Vergobretos descend bien de notre indo-européenne *werǵ-, alors il faudrait comprendre qu'il dérivait d'un proto-celtique *werg-o-, lui-même dérivé de la forme non-métathésée *werǵ-.



Allez, on récap'?

*werǵ-
, “faire”

schwebeablaut

*wreǵ-

proto-celtique *wreg-o-

moyen breton groa, gra

breton gra, “acte, action, affaire, transaction...”




*werǵ-, “faire”

schwebeablaut

*wreǵ-

proto-celtique *wreg-o-

cornique gwra




*werǵ-
, “faire”

schwebeablaut

*wreǵ-

proto-celtique *wreg-o-

moyen gallois gwneuthur, “faire, fabriquer”

gallois gwneuthurwr, créateur, fabriquant



Et peut-être aussi ...



*werǵ-, “faire”

proto-celtique *werg-o-

gaulois vergo- dans vergobretos, “vergobret”





Je vous souhaite un excellent dimanche, et une très bonne semaine !

Dimanche prochain, nous partirons vers les contrées orientales...





Frédéric



******************************************
Attention,
ne vous laissez pas abuser par son nom:
on peut lire le dimanche indo-européen
CHAQUE JOUR de la semaine.
(Mais de toute façon,
avec le dimanche indo-européen,
c’est TOUS LES JOURS dimanche…).
******************************************




Et pour nous quitter,
en hommage à Jules César sans qui nous n'aurions jamais connu le vergobret, 

Un duo superbe et étonnant, 

où la voix haute et la voix basse permutent,
un peu comme dans une schwebeablaut.


Nathalie Stutzmann et Philippe Jaroussky, enregistrant le duo “Son nata a lagrimar”, tiré de
Giulio Cesare in Egitto,
opéra en trois actes composé en 1723 par Georg Friedrich Haendel.







******************************************
Vous voulez être sûrs (sûrs, mais vraiment sûrs) de lire chaque article du dimanche indo-européen 
dès sa parution? Hein, Hein? Vous pouvez par exemple...
  • vous abonner par mail, en cliquant ici, en tapant votre adresse email et en cliquant sur souscrire. ET EN CONFIRMANT le lien qui vous arrivera par mail dans les 5 secs, et vraisemblablement parmi vos SPAMS (indésirables).
  • liker la page Facebook du dimanche indo-européen: https://www.facebook.com/indoeuropeen/
******************************************
Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...