- Paraît chaque dimanche à 8 heures tapantes, méridien de Paris -

dimanche 3 décembre 2017

"Avant notre venue, rien ne manquait au monde. Après notre départ, rien ne lui manquera."






“Que la foi, qui suffit à consoler les âmes, attise les feux d'un cœur faible au lieu de les éteindre.

George Sand
Le secrétaire intime (1834)

Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant,
dite George Sand
1804 - 1876.















Bonjour à toutes et tous !


Nous avons commencé dimanche dernier l'étude des dérivés de la indo-européenne *Hyekʷ-“foie”.


Cette étude, nous ne l'avons débutée ni par le français, le latin ou le grec, mais bien, pour changer, par...
  • le germanique (où elle aurait donné - je suis prudent - le proto-germanique *libro-, d'où l'allemand Leber ou l'anglais liver), puis 
  • l'arménien, et enfin
  • les langues balto-slaves, où nous retiendrons qu'elle a surtout donné le russe икра́ (ikrá), caviar”, ce qui n'est quand même pas rien.



Pour l'article d'aujourd'hui
- auquel je n'ai pu hélas consacrer beaucoup de temps -,
continuons notre tour des dérivés de *Hyekʷ- dans les groupes linguistiques les plus exotiques que nous puissions rencontrer
Exotiques, du moins, à nos mentalités bien occidentales.


Voyons donc ce que  *Hyekʷ- nous a légué dans le groupe ...
Bah... j' vous dis rien, c'est vous qui allez trouver son nom...

Son nom commence par indo, et se termine par... iranien.

...

...

Trouvé ?

Si vous avez trouvé indo-iranien, bravo !

Si vous n'avez pas trouvé, je vous propose de prendre une nouvelle tasse de café, vraiment bien serré cette fois, avant de poursuivre.

Et félicitations pour votre descente lors de la soirée d'hier.



Alors !


un bout de l'arbre des langues indo-iraniennes
(un click et ça s'agrandit, c'est magique)



Du gigantesque groupe indo-iranien, retenons le sous-groupe des langues indo-aryennes

Encore appelées indiques, ce qui permet de les situer plus facilement sur une carte.


les langues indiques, indiquées en rouge
(source)
Tiens, saviez-vous que les langues indo-aryennes sont parlées par près de 1,5 milliard de personnes, ce qui représente quasiment la moitié des locuteurs de toutes les langues indo-européennes ?
les langues indo-aryennes, ou indiques


Et dans le sous-groupe indo-aryen, qu'est-ce qu'on trouve, hein, hein ?


Ça commence par sans, et ça se termine par krit.

Mais oui, bravo ! Le sanskrit.
Décidément, vous en êtes en forme, ce matin...

Notre vaillante *Hyekʷ- nous a donné le sanskrit...  यकृत् (yakRt), “foie”



Dans le sous-groupe des langues iraniennes, cette fois, et plus précisément dans la branche des langues iraniennes orientales, nous pouvons encore retrouver trace de *Hyekʷ- dans l' a... l'av... l'ave... l'aves...

OUI, l'avestique yakarə, toujours “foie”.



l'avestique, dans le groupe des langues iraniennes orientales





En ossète,
toujours de la famille des langues iraniennes orientales,
l'ossète
 nous avons encore ... игӕр (igær). Oui, “foie”.


Allez, encore un dérivé de la même famille: le sace (parlé par les Saces, ou Sakas, branche orientale des Scythes) gyagarrä“Foie”.



Un dérivé de *Hyekʷ- dans les langues iraniennes occidentales, peut-être ? (soyons fous)

Le kurde... cerg (eh oui, toujours “foie”).

le kurde


Et toujours dans le même groupe, celui des langues iraniennes occidentales, nous avons encore le farsi (autrement dit le persan moderne) جگر‏ (djegar), désignant, bien évidemment ... le foie.

Mais pas que ça !

Car جگر‏ peut également signifier “cher/chère”, ou “chéri(e)” !

Surprenant, du moins... pour nos mentalités occidentales.

Traiter quelqu'un de “mon foie”, en toute gentillesse et plein d'amour dans les yeux, risque ici d'être mal interprété.

Pourtant, le foie, en orient, est traditionnellement considéré comme le séjour de l'âme, de l'amour.

Ce qui correspond, chez nous, évidemment, au coeur
“Mon coeur”, vous savez, c'est pas beaucoup plus malin, hein...


Et ce rapprochement entre le foie persan et le coeur occidental se confirme encore par les significations d'un cognat du farsi جگر‏ (djegar), l'ourdou جگر (djigar).

Car جگر, djigar, en ourdou, signifie toujours “foie”, mais aussi, poétiquement, coeur, âme, esprit, courage...





Bon. Avec ça, on est paré.

On a balayé large, on est allé aux confins du monde indo-européen, et on peut enfin, tranquillement, sereinement, se pencher sur le cas surprenant
- que dis-je : le mystère -
du passage de *Hyekʷ- en grec ancien, et en latin...

Et à partir de là, dans nos langues romanes...


Pom pom pom.



Ah oui, encore trois choses (ah là là, heureusement que je me relis):

Tous ces formidables schémas de l'arbre des langues indo-européennes sont créés sur Multitree.org.

Et aussi: vous comprenez à présent pourquoi j'ai repris ce passage de George Sand en exergue, où j'ai mêlé coeur et ... foi.

Omar Khayyâm
Et puis... le titre !

C'est une pensée que l'on attribue à un grand homme, Omar Khayyâm, mathématicien, astronome, poète et philosophe ... perse, 1048 - circa 113.

















Je vous souhaite, à toutes et tous, un excellent dimanche, et une très bonne semaine !




Frédéric




******************************************
Attention,
ne vous laissez pas abuser par son nom:
on peut lire le dimanche indo-européen
CHAQUE JOUR de la semaine.
(Mais de toute façon,
avec le dimanche indo-européen,
c’est TOUS LES JOURS dimanche…).
******************************************


Et pour nous quitter,

“Les moulins de mon ... cœur”, 

de Michel Legrand, 

par Natalie Dessay, et Michel Legrand. Vraiment grand.




******************************************
Vous voulez être sûrs (sûrs, mais vraiment sûrs) de lire chaque article du dimanche indo-européen 
dès sa parution? Hein, Hein? Vous pouvez par exemple...
******************************************


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...