- Paraît chaque dimanche à 8 heures tapantes, méridien de Paris -

dimanche 6 mai 2018

tu dois être méchamment pistonné, toi, pour qu'on t'autorise à faire du hors-piste ici...



Vivre, c’est un peu comme quand on danse : on a plaisir à commencer- un piston, une clarinette- on a plaisir à s’arrêter- le trombone est essoufflé- on a regret d’avoir fini, la tête tourne et il fait nuit.

Charles Ferdinand Ramuz, Le Petit Village

Charles Ferdinand Ramuz,
écrivain et poète suisse,
né à Lausanne, le 24 sept. 1878,
mort à Pully, le 23 mai 1947

























Bonjour à toutes et tous !

Dimanche dernier, nous commencions un nouveau chapitre, entièrement consacré à la délicieuse racine indo-européenne ...

*peis-“moudre”.


(source)


Mine de rien, nous savons déjà qu'elle a donné le latin pīnsō, pīnsere, “battre, frapper, piler, broyer...”, d'où nous arrivent...
  • les français pétrin et pétrir,
  • (probablement) le belgicisme pistolet, ou encore 
  • l'espagnol et portugais pisar“marcher (sur), fouler”.


racine indo-européenne *peis-, “moudre”
forme nasalisée et suffixée sur son timbre zéro *pi-n-s-
étymons proto-italiques *pins-, “moudre” et *pistlo-, “pilon, mortier”
latin pīnsō, pīnsere, “battre, frapper, piler, broyer...”




En ce beau jour de mai, continuons donc à passer en revue les dérivés que nous en avons gagnés ... par le ...

... latin.


Car, toujours dérivé du verbe pīnsō, pīnsere, “battre, frapper, piler, broyer..., il y a encore...

Mais avant ça, rappelez-moi le fréquentatif, en latin classique, de pīnsō, voulez-vous? 
Oh oui, prenez votre temps, j'attends. 
... 
... 
On verra vite ceux qui ont retenu leur dimanche indo-européen de la semaine dernière... 
... 
Oui ? 
Allez, le fréquentatif de pīnsō s'est créé sur son supin. 
Oui, pistum. 
Et son fréquentatif est donc... pistō, “piler”.

OK, bien !

Alors, reprenons:

Toujours dérivé du verbe pīnsō, pīnsere, “battre, frapper, piler, broyer..., il y a encore...

... créé sur le fréquentatif de pīnsōpistō, l'italien pista / pesta
(Seule cette dernière forme étant encore usuelle aujourd'hui.)


Ce pesta italien est tout simplement le déverbal de pestare, dont nous avions parlé la semaine dernière, “broyer, fouler aux pieds...


Pendant la Renaissance
- Oh, ça sent à plein nez l'emprunt français à l'italien, ça... -
Pendant la Renaissance, donc
- le terme étant attesté en 1559 -,
nous avons emprunté l'italien pista pour - évidemment - en faire notre piste.

L'italien pista, dans le vocabulaire de l'équitation, s'employait pour désigner, dans un manège, les lignes déterminées au sol par les passages successifs des chevaux: le sol foulé.

Passé en français, il s'emploiera avec un sens légèrement élargi: 
trace que laisse un être vivant (cheval, puis homme, puis bête sauvage) après son passage.

(source)


Tous les autres sens du mot se sont développés par la suite. 

Citons simplement une des dernières créations du français sur ce vieux piste: la substantivation “le hors-piste”, devenue usuelle dans les années 1990, qui, euh, comment dire?, désigne la pratique du ski ... hors des pistes.

(source)


Sur piste se sont encore créés nos 
pister, dépistage, dépister, ou pisteur.
La présence de pisteurs-secouristes étant parfois la suite logique d'un hors-piste.
(source)





Mais il n'y a pas que piste que nous avons emprunté à l'italien de la Renaissance...



Oh que non.



Un autre mot italien, toujours dérivé du latin pistō, pistāre
-ouiiii, le fréquentatif de pīnsō, pīnsere, bravo ! - 
a été emprunté dans la première moitié du XVIème...

Le mot italien désignait à l'époque le pilon.
Ce mot, c'était pistone.



Nous en avons fait, avec plein de créativité et de subtilité, le français... piston.



C'est en fait chez Rabelais qu'on le relève pour la première fois (1552), dans l'expression
“jouer du piston”. 
Le sens précis du mot y est 
incertain, mais on suppose qu'il désignait le pilon à mortier.


pilon à mortier





Comme vous le savez, piston en viendra à désigner, en vocabulaire technique,
un organe mobile cylindrique agissant par pression ou percussion.

Et j'en profite pour remercier Alain Rey pour l'aide apportée à cet article !





piston




Piston, le verbe pistonner,  “appuyer, protéger un candidat à une place, un emploi”, 1857, ou son participe passé pistonné, -ée, 1904: voilà donc encore quelques beaux dérivés de notre *peis-“moudre”.




Si l'italien doit au latin pistō, pistāre, l'ancien provençal lui est particulièrement reconnaissant pour son pistar / pestar, “broyer, piler”.

Dont provient le provençal... pistou, préparation culinaire pro... prov..., allez, un effort: prov- OUI, provençale, faite de légumes cuits...

- Mais mais, et quel est le rapport avec broyer, piler??
- Si vous m'aviez laissé terminer... “... préparation où le basilic est broyé.

pistou


Correspondant au provençal - et désormais français - pistou, nous épinglerons l'italien... pesto.

L'italien, ou plutôt - à l'origine tout au moins - le génois - pesto désigne une
préparation culinaire de Ligurie (nord-ouest de l'Italie) à base de basilic, de pignons de pin, d'huile d'olive, d'ail et de fromage râpé (pecorino romano et/ou parmigiano reggiano). Le basilic employé doit être du basilico genovese
(Oh merci, Wikipedia!)

pasta al pesto


Pas facile de suivre la ... euh... piste de pesto
Il est attesté, en 1990, en français... canadien !

On suppose qu'il y est arrivé par les italo-américains des États-Unis.



Mais on le retrouve aussi
- et cette fois, on pense à un nouvel emprunt, cette fois en direct à partir d'Italie -
dès 1993, en français de France, de Suisse (par l'italien du Tessin
Tessin, le pendant obligé de Mesmains” dans certaines allusions plus que douteuses -),
et de Belgique !

Tessin


Pour la semaine prochaine
- Oui, c'est fini pour aujourd'hui: il fait trop beau, je ne résiste pas à l'appel du jardin sous le soleil -,
nous terminerons par un bien joli dérivé - et, je le pense, surprenant - du 
latin pīnsō, pīnsere, 
et nos regards se porteront ensuite vers cette autre forme proto-italique *pistlo-, “pilon, mortier”, que j'avais mentionnée la semaine dernière, et - évidemment, vers ses dérivés latins, mais aussi (notamment) français !



Allez, chtite récap':


racine indo-européenne *peis-“moudre”.

forme nasalisée et suffixée sur son timbre zéro *pi-n-s-
étymon proto-italique *pins-, “moudre”
latin pīnsō, pīnsere, “battre, frapper, piler, broyer...
fréquentatif pistō, “piler”

-----

fréquentatif de pīnsō, pistō, “piler”
italien pestare, “broyer, fouler aux pieds...”

déverbal pista / pesta, “piste

emprunt

français piste

-----

fréquentatif de pīnsō, pistō, “piler”

italien pistone, “pilon”

emprunt

français piston

-----

fréquentatif de pīnsō, pistō, “piler”
ancien provençal pistar / pestar, “broyer, piler
provençal pistou

emprunt (calque)
français pistou

-----

fréquentatif de pīnsō, pistō, “piler”

ancien provençal pistar / pestar, “broyer, piler

provençal pistou

emprunt (calque)

français pistou

-----


fréquentatif de pīnsō, pistō, “piler”

italien (génois) pesto

1er emprunt (calque)

français canadien pesto

puis nouvel emprunt (calque) à l'italien

français de France, Suisse et Belgique pesto







Je vous souhaite, à toutes et tous, un excellent dimanche, et une superbe semaine !





À dimanche prochain, 




Frédéric


******************************************
Attention,
ne vous laissez pas abuser par son nom:
on peut lire le dimanche indo-européen
CHAQUE JOUR de la semaine.
(Mais de toute façon,
avec le dimanche indo-européen,
c’est TOUS LES JOURS dimanche…).
******************************************


Et pour nous quitter,

Une scène tirée de Breakfast at Tiffany's, 
réalisé par Blake Edwards, 

adaptation sur un ton résolument humoristique de la nouvelle du même nom
- étude de moeurs subtile car non moralisatrice, et finalement assez sombre -,
de
Truman Capote



Et Miss Hepburn, née en 1929 à Ixelles, Belgique,
aurait eu 89 ans vendredi dernier, le 4 mai.

Ah oui, et puis, il y a aussi la musique de Monsieur Henri Mancini.

******************************************
Vous voulez être sûrs (sûrs, mais vraiment sûrs) de lire chaque article du dimanche indo-européen dès sa parution ? Hein, Hein ? Vous pouvez par exemple...
******************************************

article suivant: pile ou face ?

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...