- Paraît chaque dimanche à 8 heures tapantes, méridien de Paris -

dimanche 9 septembre 2012

exister, se redresser, transmettre





Allez, encore une p'tite trilogie...

Vous vous en souvenez peut-être, pour célébrer Douglas Adams et son oeuvre, j'avais osé une trilogie (voir DON'T PANIC, 42 et toutes ces sortes de choses, l'éternité? Oh juste une bonne hygiène de vie. et roulez, jeunesse.)


Cette fois, je me lance dans quelque chose d'un peu plus sérieux… et peut-être aussi d'un peu plus polémique aussi...

Traditionnellement, il est considéré que nous sommes faits de trois composants:

  • le corps
  • l'âme et 
  • l'esprit.


Pour les hommes - et les femmes - que nous sommes, issus des "Lumières", "occidentaux", "modernes", cela n'a plus guère de sens.

D'ailleurs, faites l'expérience, regardez sur Internet: âme et esprit sont désormais considérés comme de vulgaires synonymes.

Ce qui, entre nous, est du grand n'importe quoi. Mais bon, ce n'est que mon avis.

Il faut quand même savoir, qu'on y croie ou non, que pour les anciens, et selon la voie traditionnelle,

  • à côté du corps qui représente les organes, les muscles, le squelette: la machinerie, le physique, il y a... 
  • l'âme: ce qui vous est propre, le siège de vos sentiments, de vos émotions. "Vous", quoi!
  • Et puis, il y a l'esprit, ou l'Esprit, qui est en quelque sorte l'étincelle divine en nous.
    Notre part de divin.
    Le centre de notre labyrinthe intérieur.
    L'Esprit ne nous est pas propre, il est immuable, il n'existe même pas: il EST


- Euh??
- Oui, exister nous vient du latin existere ou exsistere, composé de ex- et de sistere, forme dérivée de stare: "être debout, être stable".

  • Ex- nous vient de la racine proto-indo-européenne *eghs- "dehors", "hors de".
    Rappelez-vous, nous en avions parlé dans étrange étranger
  • Quant à stare, le verbe provient de la racine proto-indo-européenne *stā-, que nous avions abordée dans du passage des ans.
    *stā-, c'est notamment: "être debout". Sens que l'on retrouve dans son descendant station.

Le latin exsistere, donc, c'était étymologiquement, en reprenant le sens des racines premières, "sortir de, s'élever, se dresser".


Deux versions de l'Evolution de l'Homme...




L'Homme existe...

Je trouve personnellement cette image très belle, de l'Homme qui se redresse pour exister, ou, encore mieux, qui existe POUR se redresser!

Mais donc, "exister" sous-entend l'idée de "sortir", de "s'élever".

Si l'on essaie de comprendre la conception traditionnelle de ce que l'on dénomme "Dieu", on se rend compte que "Dieu" n'est jamais sorti de quoi que ce soit: Il/Elle/Cela n'a pas été créé(e).

Il/Elle/Cela a toujours été, et sera toujours.

Immuablement.

- Ouais, OK, admettons, mais c'est quoi ce machin: tradition, voie traditionnelle? Tu s'rais pas en train de virer extrémiste religieux, ou quelque chose du style??
- Mais noooon, pfff!

La tradition, dans le sens que je lui accorde du moins, c'est la perception la plus optimiste et positive de l'homme et de l'humanité que je connaisse: l'idée est que derrière TOUTE religion ou voie spirituelle, il y a, bien enfouie, cette fameuse Tradition.
La Tradition serait le point commun qui nous unit tous, dans l'espace et dans le temps, au-delà de nos différences superficielles…
Invariable, elle se transmettrait d'humain à humain, de génération en génération…
Même si les formes qu'elle revêt sont différentes d'une époque à l'autre, d'un lieu à l'autre, le fond est toujours invariablement le même.

Allez - gardez-ça pour vous - je vous livre ici...

le secret ultime de toute religion, de toute spiritualité: 

Connais-toi toi-même, et apprends à aimer les autres! 
Et pour le reste, ben, fais pour le mieux. 

Et surtout garde ça en tête: "à chacun sa vérité". 

En gros, la même chose, version Monty Python


Tradition nous est arrivé par le latin traditio.
 - Traditio quant à lui est construit sur traditus suivi de -io

Et traditus, c'est le participe passé de trado.
 - Trado, composé de trans- et .
  • Dō- nous vient de la racine proto-indo-européenne *dō- qui euh… donnera notamment "donner".


Si l'on précise encore que -io, le suffixe qui accompagne traditus, permet de créer des noms à partir de la notion d’un verbe en apportant une forme répétitive, ou durable, nous avons absolument tout ce qu'il nous faut pour comprendre "tradition" comme "ce qui se donne, se transmet, ce que l'on fait passer à un autre, encore, et encore, et encore, et encore…"

Le relais 4X 100 mètres: une belle image de
la tradition



Frédéric


- Ben, et quoi, tu nous avais bien promis une Trilogie "Corps/Ame/Esprit"?
- Bien sûr! Ceci n'était que la mise en bouche….

A la semaine prochaine pour le premier volet du triptyque!


Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...