- Paraît chaque dimanche à 8 heures tapantes, méridien de Paris -

dimanche 24 septembre 2017

Fiévreur et tremblements





E oant eno o krena gand ar riou.

(Ils étaient là tremblant de froid)

Jules Gros

Le trésor du breton parlé -
Deuxième partie -
Dictionnaire breton-français des expressions figurées


Bonjour à toutes et tous!


Il y a deux dimanche,
 nous commencions à nous intéresser aux descendants germaniques de notre délicieuse racine indo-européenne *krei-, “passer au crible, distinguer, différencier…”.


Le 10 septembre, je vous parlais de *hrīdra-, “crible, tamis”.

Et la semaine dernière, je vous proposais les deux proto-germaniques
  • *hrainisōną, “nettoyer, purifier” et
  • *-hrainiz-, propre, pur, innocent”, 
(probablement) descendantes de *krei-.


Aujourd'hui, commençons par une autre forme germanique, dont l'ascendance, cette fois, ne fait aucun doute...


Madame, Monsieur, 

Je vous présente...




... *hrīþan- ou *hrittan-, "fièvre, tremblement".

- Mais c'est pas vrai ? Tu vas quand même pas encore nous fourguer n'importe quoi ! 
Bon dieu, tu vas me faire le plaisir d'expliquer devant tout le monde le rapport que tu fais entre passer au crible, distinguer, et fièvre, tremblement! Pauvre pomme!

- Ah bonjour, vous êtes donc déjà debout! Il fait beau par chez vous? Ici, c'est très moyen, le brouillard ne s'est toujours pas levé...
Ah oui, c'est curieux, non, ce glissement de sens, pour en arriver à fièvre...

Et pourtant...
(Je m'adresse ici à vous, certainement un peu plus subtils dans vos déductions)
Vous voyez le lien?

Eh oui ! Ici, on a clairement perdu l'idée de départ de tamiser pour séparer, distinguer. 

Dans *hrīþan- / *hrittan- ne se conserve que l'idée du geste (auguste) du tamiseur, qui agite, qui secoue son tamis, qui le fait trembler.




Et ce sens de fièvre a dû apparaître en un second temps, la fièvre pouvant être synonyme de tremblements...





Sous le sens de secoueron retrouvera notre *hrīþan- / *hrittan- dans le vieux norois ri, d'où l'islandais hríð. 

Et je pense même que le néerlandais rij storm (tempête sévère) vient de là, désignant une tempête qui secoue.


(même si ici, ce n'est pas une tempête, mais un simple grain)

Parmi les anciens mots néerlandais, aujourd'hui désuets ou oubliés, on trouvait également ridde, la fièvre, et même le verbe ridden, “secouer d'avant en arrière”.

*krei-
, “passer au crible, distinguer, différencier…”

proto-germanique 
*hrīþan- / *hrittan-*hrainisōną, “fièvre, tremblement”

néerlandais rij, dans rij storm, ou ridde, fièvre


Amusant, non, ce joli glissement de sens?


Et il n'est pas unique au groupe germanique.

Ah mais non!

Car on le retrouve aussi dans les langues... celtiques!



Avec le proto-celtique *krin-ni, “tamiser, secouer”.

D'où, par exemple, 
  • le .... - MAIS OUI, LÂCHEZ-VOUS - le... MOYEN GALLOIS crynu, “secouer, trembler”, d'où le gallois ergryn, tremblement, mais aussi peur, effroi...
  • le moyen breton crenaff, (toujours “trembler”), dont le radical cren/kren servira à construire le verbe breton krenañ, “trembler”, mais aussi, au sens figuré, “craindre”, ou encore
  • le cornique crenna, krena (toujours de sens identique).
Et en vieil irlandais, crith désignait bien la fièvre... 
De même pour le cryd gallois.

Et au sens plus classique de tamis, nous retrouverons notre *krei- dans le vieil irlandais criathar.

N'oublions pas non plus le vieux gallois cruitr, qui lui ne désignait pas le tamis,
- eh non, c'est raté! -
mais ... la pelle à vanner. 



Ce qui vous fait une belle jambe, je sais.

Et puis, vous avez encore aussi le composé vieil irlandais arachrin (non, ce n'est pas le nom d'une araignée géante dans Harry Potter), descendant du proto-celtique *ɸarekrini-, créé sur ...
  • *kri-ni- 
  • le pronom infixe a- (“le, lui”), fondé sur *ɸare- (“ce qui est en face de vous”), réduit à air- 

Arachrin se traduirait littéralement par le secouer, d'où quelque chose comme en trembler (de peur)”. 
Car le vieil irlandais arachrin signifie périr, s'user, s'épuiser, décliner, pourrir, ou alors manquer (être en manque).

Et en gallois, on désigne un Quaker par le terme Crynwr, “trembleur”.

Crynwr, qui n'est que la transposition en gallois de l'anglais Quaker, “trembleur”, sobriquet que les Anglais donnèrent aux... euh... Quakers (en fait, aux membres de la société Religious Society of Friends”), après que leur chef, devant le juge anglais qui l'interrogeait, lui ait répondu que ce serait lui, le juge, qui tremblerait (would quake) de peur devant Dieu, le jour de son propre jugement devant Dieu. 








Et nous arrivons tout doucement à la fin de ce dimanche et de ce grrrand chapitre consacré à cette remarquable petite racine *krei-.

Nous nous quitterons avec un dernier groupe linguistique (snif) où nous pouvons toujours retrouver de beaux descendants de *krei- 


Ce n'est qu'un au revoir, mes frères, ce-e n'est qu'un au revooooir, ...

Il s'agit du groupe... slave!







Mais COMMENT font-elles???















De distinguer, séparer, à diviser, couper, il n'y a qu'un pas.


Pour Rick Derksen


(Etymological Dictionary of the Slavic Inherited Lexicon, Leiden Indo-European Etymological Dictionary Series),

nous retrouvons bien une forme étendue au timbre o de notre délicieuse *krei-, qu'il retranscrit *kroh₁(y)-, dans le proto-slave *krojìti-, “couper”.

Dont dérive, entre autres, le proto-slave *kràjь (“limite”).


D'où - notamment - notre russe actuel ...  край (“kraïe), limite, bordure, frontière, mais aussi, par extension région, pays, territoire...





les neuf Kraï de Russie
(source)

*krei-, “passer au crible, distinguer, différencier…”

forme étendue au timbre o 
*kroh₁(y)-
proto-slave *krojìti-, “couper”

proto-slave *kràjь, “limite”

russe край, “limite, région”




Dimanche prochain, en route pour une nouvelle racine!


Il est temps de faire le point, non?

Avec ce chapitre *krei-, “passer au crible, distinguer, différencier…” commencé le 16 juillet 2017 avec est-ce un crime, un péché mortel, de faire des ronds dans l'eau?, nous avons notamment établi les liens entre...

crime, décerner, décret, décrétale, décréter, discerner, discriminer, incriminer, récriminer, certain, certes, certificat, certifier, certitude, concert, concerter, concerto, discret, discrétionnaire, excrément, excrétion, secret, secrétaire, sécréter, sécrétion, crible, cribler, criblure, crise, critique, critère, critérium, endocrine, hypocrisie, hypocrite, l'anglais riddle, les néerlandais rij, ridde ou ridden, le vieil irlandais crith et surtout, surtout le moyen gallois crynu.
Et le russe край.


Vous auriez fait, vous, tous ces liens, hein?
Merci qui? Mais l'indo-européen, évidemment!


Perso, je suis content.
J'ai pu placer du moyen gallois. Alors, le reste...




Je vous souhaite, à toutes et tous, un excellent dimanche, et une très bonne semaine!





Frédéric




******************************************
Attention,
ne vous laissez pas abuser par son nom:
on peut lire le dimanche indo-européen
CHAQUE JOUR de la semaine.
(Mais de toute façon,
avec le dimanche indo-européen,
c’est TOUS LES JOURS dimanche…).
******************************************


Et pour nous quitter,
.
la sublime Peggy Lee


Norma Deloris Egstrom, sous son nom d'artiste Peggy Lee,
 26 mai 1920 – 21 Janvier 2002


dans
- évidemment -

Fever






******************************************
Vous voulez être sûrs (sûrs, mais vraiment sûrs) de lire chaque article du dimanche indo-européen 
dès sa parution? Hein, Hein? Vous pouvez par exemple...
  • vous abonner par mail, en cliquant ici, en tapant votre adresse email et en cliquant sur souscrire. ET EN CONFIRMANT le lien qui vous arrivera par mail dans les 5 secs, et vraisemblablement parmi vos SPAMS (indésirables).
  • liker la page Facebook du dimanche indo-européen: https://www.facebook.com/indoeuropeen/
******************************************
Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...