dimanche 17 mai 2020

Et la mystérieuse Antigone, elle était juive, et elle avait une armée ??







The man that hath no music in himself,
Nor is not moved with concord of sweet sounds,
Is fit for treasons, stratagems and spoils;
The motions of his spirit are dull as night
And his affections dark as Erebus:
Let no such man be trusted. Mark the music.

Lorenzo, Acte 5, Scene 1,
The Merchant of Venice

 William Shakespeare

(L’homme qui n’a pas de musique en lui,
et qui n’est pas ému par le concert des sons harmonieux
est propre aux trahisons, aux stratagèmes et aux rapines.
Les mouvements de son âme sont mornes comme la nuit,
et ses affections noires comme l’Érèbe.
Défiez-vous d’un tel homme !… Écoutons la musique.”)

Traduction de 1872, par
Victor Hugo.
Enfin... François-Victor Hugo.

François-Victor Hugo,
28 octobre 1828 - 26 décembre 1873,
le quatrième des cinq enfants de
Victor Hugo et Adèle Foucher.


























Bonjour à toutes et tous ! 


En ce dimanche 17 mai 2020, nous poursuivons
- à domicile -
notre grrrrande étude des dérivés de la formidable racine indo-européenne...


*heǵ-e/o-“conduire, diriger”.





De ses dérivés, nous connaissons déjà,

passés par les latins gerō, gerēreporter, transporter” et agō, -ere“mouvoir, (se) conduire, faire, agir...”...

  • digeste, gérer, gérondif, gestation, geste, indigeste, suggérer, 
un exemple de gérondif ? "En digérant".16 février 2020,
  • agir, agiter, ambages, ambigu, cailler, coaguler, cogiter, exiger, exigu, 
exiger de s'agiter sans ambages, c'est un peu ambigu, non ?, 23 février 2020,
  • acte, acteur, action, actually, actuel, actuellement, agence, agent, agissements, 
et... action !, 1er mars 2020,
  • aurige, cacher, cachet,
et la statue de l'aurige, celle qu'on vient de retrouver à Delphes, on va l'appeler COMMENT ???, 8 mars 2020, 
  • décati, squat, squatter,
l'anglais squatte le français, 12 avril 2020,
  • l'espagnol et le portugais cuidar, nos français essai, essaim, exact, exaction, examen, exiger (pour compléments d'informations), outrecuidant,
l'apiculteur, passionné, procéda à un examen d'essaim, 19 avril 2010,
  •  agile, (et des bouts des composés) fatiguer, litige, nager, naviguer, et transiger,
si le capitaine du paquebot n'avait pas transigé avec la sécurité, on ne serait pas là en train de nager, 26 avril 2010,
  • un terme des composés châtier, châtiment, fumigation, purger,
Fiodor Mikhaïlovitch, arrêtez de vous mortifier, pleeeease., 3 mai 2020,

et puis, passés par le grec ancien ἄγω, ágōguider, diriger, mener...”,


  • agonie, agoniste, paragogé, pédagogue et protagoniste,
c'est qui, l'acteur principal, dans ce film angoissant sur des phénomènes paranormaux ?, 10 mai 2010.



**********

racine proto-indo-européenne *heǵ-e/o-“conduire, diriger

proto-italique 
*ag-e/o-faire, agir

latin 
agō, -ere“mouvoir, (se) conduire, faire, agir...



**********

racine proto-indo-européenne *heǵ-e/o-“conduire, diriger

racine post-indo-européenne 
*hǵ-es-“transporter

proto-italique 
*ges-e/o-, “transporter

latin 
gerō, gerēreporter, transporter


**********

racine proto-indo-européenne *h“conduire, diriger

proto-hellénique 
*ágō-guider, conduire

grec ancien 
ἄγω, ágōguider, diriger, mener...

**********



Aujourd'hui,

en ce beau dimanche,


nous resterons sur le grec ancien ἄγω, ágō,
dont,
je vous le rappelle quand même,
les acceptions allaient de...

conduire, mener à...
guider, diriger, gouverner, commander, en passant par...
élever, former, emmener, voire...
traîner de force, ou encore...
mener en avant, pousser devant soi...



Et vous n'y couperez pas, comme les semaines précédentes,
confinement oblige,
nous jouerons.


Mais oui ! 

C'est décidément la mode, en ces temps si particuliers.

Il y a des jeux partout !


Sur les réseaux sociaux, plus ou moins amusants (des paris, des chaînes, parfois charmantes, mais que je ne n'affectionne pas vraiment)...





Mais les grandes marques s'y mettent aussi, et essayent de vous divertir, surtout si vous avez des enfants à la maison... (et que pour vous, la violence, le meurtre, ne sont pas une solution).







Ici, IKEA, avec un sens de l'autodérision surprenant,
et qui me ravit, me séduit, m'enchante, 
vous propose de réaliser des châteaux-forts, des forteresses pour vos enfants...










Bon, à nous.

  • Je vous donne la définition d'un mot français, telle que le ©Grand Robert de la langue française nous la transmet,
et 
  • vous trouvez ce mot !
Il s'agit, à chaque fois, d'un composédont l'un des termes dérive, ÉVIDEMMENT, du grec ancien ἄγω, ágōguider, diriger, mener...”.


Simple !


Pour aujourd'hui, quatre mots à découvrir.

Et je vous le dis tout de suite, même si les deux premiers ne sont pas très compliqués, les deux suivants risquent de vous prendre un peu plus de temps...
Et si vous trouvez le quatrième, alors, vraiment, bravo !

Le premier.

Ah, oui, je ne l'ai pas précisé, mais quand les mots sont trop simples à trouver, la définition que je vous en donnerai n'est pas la plus courante - disons-le, la plus...

commune...

(Je me rince la bouche, et je suis à vous)



Allons-y, avec la première définition :


En anatomie, ou physiologie,
opposition fonctionnelle de deux muscles, de deux systèmes.


Mot facile, et d'autant plus si vous avez lu l'article de la semaine dernière...


...


...


...


OUI, antagonisme.
(la semaine dernière, nous avions vu protagoniste.)

L'héllénisme médical
- prout, ma chère -

















antagoniste, en tant qu'adjectif, apparaît en 1575 pour désigner un muscle en opposition fonctionnelle avec un autre.

Le grec ancien ἀνταγωνιστής, antagōnistḗs, sur lequel il est créé, désignait bêtement...

“celui qui lutte (agōnistḗs)...
... contre, (ἀντί, antí)”.


Le mot a rapidement
(dès le XVIème)
pris la valeur générale d'opposé, rival...


Antagonisme lui est quasi contemporain (on l'atteste en 1593).

Tout comme antagoniste, antagonisme est passé de l'anatomie à l'usage courant, mais bien plus tard, dans la première moitié du XIXème siècle.


***


Le deuxième :

L'ensemble des fidèles juifs ; la religion juive.

...


...


...


Oui ?

Synagogue !

Son acception la plus courante est bien entendu
édifice consacré au culte israélite.

Il s'agit de la réfection, circa 1265, de sinagoge / synagoge, empruntés,
le premier vers 1080, le second vers 1120,
au bas latin ecclésiastique synagoga, “lieu de réunion de la communauté juive, maison de prière juive”.

Le latin synagoga, vous l'aurez deviné,



(les Romains sur les Grecs)


était un calque du grec ancien συναγωγή, sunagōgē, “assemblée, réunion”,
lui-même dérivé du verbe συνάγω, sunágō, “je conduis ensemble, je rassemble”, composé de...
  • σύν, sún, “avec, ensemble”

ἄγω, ágō, “conduire...”.


Le grec ancien συναγωγήsunagōgē, servait à traduire l'hébreu `Edah, ici au sens de congrégation.

Notez encore que son développement sémantique est remarquablement semblable à cet autre grec ancien, 

ἐκκλησία, ekklesia

qui, lui, traduisait les hébreux Kahalfoule ou kehillacommunauté, assemblée, et qui, d'assemblée, désignera bientôt la congrégation des Chrétiens.


***


Le troisième :


Dans un sens vieilli
ruse de guerre.
...


...


...


Oui, non ?

Stratagème.


Nous avions emprunté le vieux français strategeme,
en 1440,
au latin strategema“ruse”, et en particulier, “ruse de guerre”.

Dois-je vraiment vous le préciser, ce latin strategema n'était qu'un calque du grec ancien στρατήγημα, stratêgêma, qui pouvait se comprendre comme “manoeuvre de guerre”.

Oui, car στρατήγημα, stratêgêma
venait de στρατηγέω, stratēgéō“commander une armée”,
lui-même dérivé du composé στρατηγός, strategós“chef d'armée”.

Vous retrouvez dans ce beau στρατηγός, strategós“chef d'armée”,
  • στρατός, stratós, “armée”, 
et (évidemement)
  • ἄγω, ágô, “conduire, mener....



Vous l'aurez compris, notre stratège n'est qu'un emprunt,
même si savant,
à ce même grec στρατηγός, strategós“chef d'armée”...




***



Le quatrième (et dernier) :




Dans l'antiquité grecque,
prêtre qui initie aux mystères sacrés.

En didactique,  
personne qui initie à une pratique ésotérique.

...


...


...


Mystagogue

Eh ! 

Mystagogue, emprunt d'un emprunt, si vous voyez ce que je veux dire...

Nous l'avons emprunté du côté de 1564 - comme nom féminin ! - au latin mystagogus,
lui-même emprunté...



... au grec ancien μυσταγωγός, mystagogos, mystagogue, chargé des initiations”,

composé de
  • μύστης, mystes, “initié”,
et, et et ???
  • ἄγω, ágōguider, diriger, mener...”.



Et si vous ne percevez pas le lien entre initié et mystère, je vous conseillerais
- vous avez TOUT LE TEMPS, vous êtes CONFINÉS ! -
de relire tranquillement...
Le mystique myope se mura dans un profond mutisme.

***


J'oubliais !!!

Je réponds ici à la question que Fernand Ucon posait dans le titre de cet article...

Fernand Ucon

Ma réponse :
Non. NON. NOOOOOOON. Non.
Antigone qui,
même si elle ne provenait pas du Nord,















était à la fois la fille et la sœur d'Oedipe,

et qui s'opposera farouchement à sa famille,
vraisemblablement poussée à cela par l'étymologie de son prénom,
que l'on peut traduire littéralement par à l'encontre de sa race”,

Αντιγονη, Antigoné, se décomposant en 

αντι, anti, contre, à l'encontre”
+
γόνος, gónos, “race, descendance, parties génitales...”
+
le suffixe -η, -ē.


Et oui, puisque vous insistez à ce point, je dois hélas en convenir,
Antigone peut aussi se traduire par casse-bonbons ; ce qu'elle était quand même un peu.





Chères lectrices, chers lecteurs,

Je vous souhaite un excellent dimanche, même si confiné.



Tenez bon.
Prenez soin de vous.




Frédéric



ci-dessous, deux tentes réalisées selon le patron IKEA...






******************************************
Attention,
ne vous laissez pas abuser par son nom :
on peut lire le dimanche indo-européen
CHAQUE JOUR de la semaine.
(Mais de toute façon,
avec le dimanche indo-européen,
c’est TOUS LES JOURS dimanche…)
******************************************

Et pour nous quitter,

DEUX morceaux 

- Mais oui, oh, vous avez le temps : vous êtes CON - FI - NÉS -

du magnifique ensemble de musique ancienne l'Arpeggiata,

fondé il y a vingt ans par Christina Pluhar, qui le dirige toujours.


Tout d'abord,

Twas within a furlong,

tiré de 

The Mock Marriage,

de

Henry Purcell,




et puis, un formidable encore, à la fin d'un concert...



******************************************
Vous voulez être sûrs (sûrs, mais vraiment sûrs) de lire chaque article du dimanche indo-européen dès sa parution ? Hein, Hein ? Vous pouvez par exemple...
  • vous abonner par mail, en cliquant ici, en tapant votre adresse email et en cliquant sur “souscrire”. ET EN CONFIRMANT le lien qui vous arrivera par mail dans les 5 secs, et vraisemblablement parmi vos SPAMS (“indésirables”), ou
  • liker la page Facebook du dimanche indo-européen: https://www.facebook.com/indoeuropeen/
******************************************

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...